sauvegarde des données informatiques

La sauvegarde des données informatiques est un problème largement sous-estimé, alors que le travail réalisé avec les outils informatiques (images, tableurs, textes, son, vidéos) peut représenter des années de dur labeur.

Ne pas sauvegarder ses données tient de l’inconscience, à moins que lesdites données n’aient pas d’importance. Mais si tel est le cas, et que votre ordinateur comporte des années de souvenirs et de travaux professionnels, il est primordial de mettre au point une stratégie de sauvegarde efficace.

Avec le temps, un disque dur peut perdre en fiabilité, s’abîmer, voir corrompre les données. La première étape consiste à, au minimum, sauver ses données sur un deuxième disque; mais ceci n’est pas suffisant. Des dégâts peuvent survenir et endommager l’ordinateur entier (feu, dégâts d’eau, vol).

Après avoir testé nombre de solutions d’archivage (de la simple disquette aux DVDs et disques durs externes), j’ai finalement opté pour une sauvegarde automatique double. Celle-ci est programmée de manière à sauver tout changement de fichier sur deux supports distincts :

  • disque dur externe de grande capacité (en l’occurence, 3 To)
  • sauvegarde à distance, dans « le cloud »

La sauvegarde à distance comporte deux défauts majeurs :

  • lenteur de la sauvegarde, tributaire de la vitesse de connexion à Internet
  • les données partent dans le nuage, parfois on ne sait où !

De plus, nombreux sont les services proposés qui ne sont pas fiables (ceci est particulièrement vérifiable lorsque vous tentez de récupérer des données perdues), et on assiste à une valse de fermeture de prestataires de backup en ligne après quelques années de services.

J’en ai, pour ma part, testé une trentaine. Les tests publiés sur Internet sont souvent complaisants et manquent de rigueur à long terme : ainsi, certains services bien notés sont en réalité catastrophiques.

Le meilleur service, à mon sens, est Crashplan (je ne donne pas de lien vers cette société, n’ayant pas d’affinité pécuniaire avec). Crashplan, donc, s’est avéré très fiable après plusieurs années d’utilisation.

J’apprécie particulièrement les points suivants :

  • archivage : il s’agit d’un archivage réel, c’est-à-dire qu’un fichier effacé localement sera toujours présent sur Crashplan;
  • robustesse, fiabilité (pas un fichier perdu durant plusieurs années);
  • très bon marché (env. 50$/an pour sauvegarde illimitée);
  • programme très complet – pouvant certes dérouter un utilisateur débutant;
  • sauvegarde possible sur plusieurs disques, PC distants, etc.;
  • les données sont chiffrées (448 bits);
  • le débit n’est pas limité, même si il m’a fallu des mois pour sauvegarder mes fichiers les plus importants (>800 Go);
  • a priori, la société ne risque pas la banqueroute ! C’est pour moi un critère primordial. J’ai vu plusieurs services fermer récemment, dont l’un deux jours après m’être inscrit pour le tester !

Par ailleurs, il ne faut pas confondre ce type de service avec des programmes de synchronisation tels que Dropbox, qui ne peut pas être considéré comme un service d’archivage (après effacement local, les données ne sont pas conservées indéfiniment – tout au plus quelques mois).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s